La Conquête de la Franche-Comté par Louis XIV (2)"La plupart des princes de l'Europe s'étaient ligués contre moi, écrit Louis XIV dans ses Mémoires, j'avais mes troupes divisées en Allemagne, en Hollande, en Flandre, sur mes frontières et peu dans mon royaume. Mes ennemis étaient postés de manière qu'ils pouvaient traverser les retraites et les jonctions que je voudrais faire et empêcher ce que chaque partie séparée pourrait entreprendre ... Il me fallait résoudre à perdre presque toutes mes conquêtes éloignées et penser à en faire dans les endroits où je pourrais attaquer et me défendre."

Louis XIV était résolu de conquérir en personne la Franche-Comté ; Turenne était chargé de le couvrir en Alsace et en Lorraine. Dans le même temps, Schömberg défendait le Roussillon et le prince de Condé fortifiait les positions sur la Meuse pour tenir tête au prince d'Orange.

La Franche-Comté, poste avancé de la coalition, fut conquise.

Après avoir calmé par de l'argent et des promesses les alarmes des Suisses, Louis XIV envoya, début février, le duc de Luxembourg occuper Ornans, Pontarlier et Baume-les-Dames, puis vint avec Vauban et 200 000 soldats faire le siège des places fortes.

Besançon capitula le 20 mai 1674, Dôle tomba le 7 juin ; Turenne, près de Bâle, empêchait le duc de Lorraine de secourir la province.